Le nouveau méchant dans Incredibles 2 fait sonner le film comme un épisode terrifiant de Black Mirror

Cet été, 'Incredibles 2' présente un tout nouveau super méchant pour affronter Bob et Helen: Dites bonjour à Screenslaver.

Économiseur d'écran Économiseur d'écranCrédits: PIxar

Quand vous pensez à un film qui va hanter votre réalité et vous faire remettre en question vos propres choix électroniques, le premier ce qui me vient à l'esprit n'est probablement pas Indestructibles 2 . Le film, maintenant 14 ans dans la fabrication, sort en salles cet été et avec lui vient un nouveau méchant terrifiant qui ne va pas utiliser sa force et sa puissance pour combattre M. et Mme Incredible - plutôt, ce méchant utilisera de l’esprit et de l’intelligence, et s'attaquera à quelque chose dont tout le monde est déjà accro: les écrans.

filles ne portant pas de soutiens-gorge en public

Alors que l'original Indestructibles s'est terminé avec Underminer qui ravage la ville - et nous le verrons dans la suite - il n'est pas le principal ennemi de cette sortie. Ce titre appartient à quelqu'un de beaucoup plus terrifiant (et à quelqu'un qui sonne arraché à un épisode de Miroir noir ). Dites bonjour à l’écran de veille.

Bien que nous n'en sachions pas trop sur ce tout nouveau personnage sournois, le nom à lui seul en donne certainement un peu plus. C’est comme un jeu de mots sur «l’économiseur d’écran», mais 100 fois plus horrible car on dirait que nous sommes sur le point d’être asservis la prochaine fois que nous consulterons notre chronologie Twitter. Le méchant a une apparence métallique et des yeux ronds et géants qui tournent et tourbillonnent comme pour vous hypnotiser - car c'est en fait ce que Screenslaver essaie de faire. Ce méchant est déterminé à prendre le contrôle de Municiberg, et à le faire via le pouvoir de - quoi d'autre? - La technologie.





slaver.gif slaver.gifCrédits: PIxar

Cependant, arrêtez-vous une seconde et rappelez-vous que Indestructibles n'est pas une histoire d'aujourd'hui. Il se déroule pendant une période indéterminée dans le passé, le plus souvent appelé le milieu du siècle. Il n'y a pas d'iPhones ni même de téléphones portables, et personne ne tweet à M. Incredible pour sauver la situation. Et honnêtement, cela rend Screenslaver encore plus terrifiant, car ils travaillent à un moment même avant que la technologie portable ne soit si répandue.

Lorsqu'on lui a demandé si le nouveau méchant pourrait être le reflet de la culture actuelle des médias sociaux lors d'une journée de presse pour Indestructibles 2 Chez Pixar, le réalisateur de retour Brad Bird n'a pas tardé à abattre cette idée. Comme il l'a expliqué, il travaille sur Indestructibles 2 pendant 14 ans, et il n'y avait aucun moyen de savoir ce qui se passerait en 2018.



Au contraire, ce nouveau méchant est censé refléter non pas ce qui est nouveau, mais ce qui se passe depuis les années 1950, lorsque l'idée d'une télévision à domicile a été introduite pour la première fois:

«Les écrans nous hypnotisaient il y a 30 ans», a-t-il expliqué à HelloGiggles. «Là où tout le monde était plongé devant la télévision et changeait de chaîne et y restait toute la journée. L'idée que les gens oublient en quelque sorte ce qui se passe autour d'eux, au profit de ce qui se passe à l'intérieur de cette boîte lumineuse et cool n'est pas une idée nouvelle, mais c'est une idée qui reste avec nous.

Et honnêtement, le fait que les Parrs n'aient pas encore de téléphone portable courent de toute façon le risque d'être hypnotisés est un peu plus effrayant qu'autre chose. Indestructibles 2 pourrait faire.



Alors, de quel type d'écrans faut-il se méfier? Bird ne le dit pas, mais la productrice Nicole Paradis Grindle promet à HelloGiggles que l’écran de veille est un 'Un méchant vraiment cool et c'était vraiment difficile d'arriver à ... [et c'est un] élément vraiment cool de notre histoire.'

Il est bon de savoir que même avant l'intention des téléphones portables, la technologie visait toujours à conquérir le monde - et à nous contrôler. Indestructibles 2 sort en salles le 15 juin.